Si vous l'appréciez,
n'hésitez pas à diffuser
et à faire connaître cette newsletter

--- Télécharger le e-Courrier en version PDF : ici

Billet d'humeur

Le 22 novembre, le Conseil Air France du SNPL (CAF) s’est réuni afin, entre autres sujets, de désigner par un vote des représentants syndicaux de la seule section Air France, les candidats soutenus par le SNPL dans le collège pilotes, aux élections de l’Administrateur Représentant les Pilotes-Actionnaires d’Air France-KLM puis de l’Administrateur Représentant les Pilotes d’Air France.

Après une présentation de l’élection au poste d’Administrateur Air France-KLM (que j’ai l’honneur d’occuper actuellement), le président du Bureau Air France (BAF) a déclaré qu’il considérait d’une part que je portais la voix de "l’actionnaire" et pas celle de son bureau syndical et d’autre part que le sondage que j’avais organisé était sans valeur (seulement 95 % de oui à la question : "souhaitez-vous que Louis Jobard se représente ?"). Les trois candidats déclarés ont fait une brève allocution et répondu aux questions.

Le vote a donné un résultat prévisible, vu la composition de ce CAF et la teneur de l’introduction faite par le président du BAF.

C’est donc un ticket constitué de :
Titulaire : le récemment démissionnaire vice-président du BAF
et
Remplaçant : l’actuel vice-président du BAF
qui sera présenté avec l’imprimatur du SNPL aux suffrages des pilotes actionnaires Air France-KLM.

A noter que c’est un ticket constitué de la récemment démissionnaire secrétaire générale du BAF et du trésorier du SNPL national qui se présentera pour tenter de récupérer le poste d’Administrateur Salarié d’Air France.

« Qui n’écoute qu’une cloche ; n’entend qu’un son ».
Honoré de Balzac

Louis Jobard
Pilote Administrateur Air France - KLM


Air France

- 21 novembre 2017 -

Kenya Airways veut une coentreprise avec Air France

Une semaine après avoir annoncé la dilution des parts du groupe Air France-KLM dans son capital, la compagnie aérienne Kenya Airways veut créer une coentreprise avec Air France - qui justement lancera l’année prochaine une nouvelle liaison entre Paris et Nairobi.

--- Lire l'article : ici

Historiquement, c’est KLM qui détient les actions de Kenya Airways, laquelle ne doit sa survie qu’à des prêts de son gouvernement et de banques locales. Ces prêts venant d’être transformés en actions nouvellement créées, KLM a donc été très fortement diluée. La compagnie kenyane a réduit drastiquement son réseau long-courrier et a été contrainte de se débarrasser rapidement de ses 7 B777.
Toute ressemblance avec l’investissement hasardeux dans Alitalia serait une pure coïncidence.


- 21 novembre 2017 -

Air France va mieux mais sa filiale HOP! reste à la traîne

Le patron du groupe Air France, Franck Terner, doit encore mener à bien le chantier de la filiale régionale.

--- Lire l'article : ici

HOP! est très orientée vers la clientèle d’hommes d’affaires voyageant tôt le matin et tard le soir, d’où la volonté de sa direction de conserver le système de repos "nuits courtes" qui n’existe plus dans les nouvelles règles européennes. HOP! a donc du mal à faire voler ses avions en milieu de journée autrement qu’à perte.
Transavia est une low cost qui doit faire voler au maximum ses avions pour minimiser ses coûts au SKO. Ce sont donc deux modèles très différents, même si les deux compagnies détiennent de très nombreux et précieux créneaux à Orly.


- 22 novembre 2017 -

Menace d'une grève nationale des pilotes de ligne du SNPL à Noël

Le conseil national du SNPL a voté à l'unanimité le principe d'une grève pour dénoncer la manière dont la direction de HOP, la filiale régionale d'Air France, impose avec l'aval des autorités, les conditions de travail et de rémunération des pilotes. Une grève nationale, "extrêmement probable" selon le président du SNPL, est à l'étude.

--- Lire l'article : ici


- 22 novembre 2017 -

Air France poursuivi pour l'utilisation du nom Joon

Une société de vente en ligne, Hey Joon, poursuit le groupe Air France pour avoir nommé sa nouvelle filiale Joon et réclame 1 500 euros à chaque utilisation de son nom.

--- Lire l'article : ici

Si l’ancienne directrice du marketing ayant quitté un peu précipitamment le groupe au 30 juin dernier voulait absolument utiliser deux O, il aurait été plus simple de conserver le nom du projet et de créer ainsi Boost’Air plutôt que de subir lors du lancement de la compagnie les quolibets multilingues coréen, hollandais ou farci et maintenant les prétoires à moins que Joon ne décide de commercialiser les vêtements Hey Joon à bord ou qu’une transaction discrète mette fin à ce litige.


- 22 novembre 2017 -

Paris-New York en Concorde : une histoire de haut vol

Week-end de fête au musée de l'Air et de l'Espace du Bourget. Les 25 et 26 novembre 2017 sera célébré le 40ème anniversaire du premier vol supersonique entre la ville lumière et la grosse pomme.

--- Lire l'article : ici


- 22 novembre 2017 -

Air France cherche pilotes désespérément

Plus de vols et une meilleure gestion de la flotte : la compagnie a besoin de recruter 250 pilotes par an. Parfois au détriment de sa filiale HOP!

--- Lire l'article : ici

La faillite de l’école Amaury de la Grange qui avait formé des centaines de pilotes a coïncidé avec l’arrêt de la formation des cadets d’Air France à cause de la crise économique de 2008 puis du déplafonnement de l’âge de départ en retraite des pilotes français. Faute d’école privée de pilotage française viable et capable d’assurer la formation de plusieurs dizaines de pilotes ab-initio par an, Air France n’aura pas d’autre choix que d’externaliser une nouvelle fois sa formation à l’étranger. A noter l’innovation de l’école d’ingénieur ESTACA (basée à Saclay et Laval) qui propose désormais en parallèle de sa formation classique une option pilote de ligne toutefois assez coûteuse (67 000 euros).


- 23 novembre 2017 -

Air France : sept destinations pour les Dreamliner à l’été 2018

L’arrivée d’un cinquième Boeing 787-9 Dreamliner permettra à la compagnie aérienne Air France de déployer à l’été 2018 le nouvel avion vers sept destinations au départ de Paris, dont trois en Afrique.

--- Lire l'article : ici


- 23 novembre 2017 -

Air France empêche-t-elle la LGV à Toulouse ?

Air France ferait du chantage dans les hautes sphères pour empêcher l'arrivée de la LGV à Toulouse : Jean-Louis Chauzy, président du conseil économique, social et environnemental d’Occitanie (Ceser), en est certain. Il a assuré lors d'un discours à la plénière de l'organisation que la compagnie freinait le projet.

--- Lire l'article : ici

Actuellement, la navette aérienne Orly-Toulouse effectue quotidiennement jusqu’à 24 trajets dans chaque sens en 1h15 et les rames TGV Euroduplex de 556 places (3 A320) ont besoin de 4h20, ce qui n’est pas vraiment concurrentiel. Avec le dernier tronçon en LGV, le train ne mettrait plus que 3h15 entraînant de facto une diminution drastique des fréquences aériennes comme on a pu le constater à Lyon et Strasbourg, et peut-être bientôt à Bordeaux.


- 24 novembre 2017 -

Les compagnies aériennes françaises à l'aube d'un big bang (Air France, Corsair, Air Caraïbes, Aigle Azur, XL Airways...)

L'arrivée à Paris de Level, la filiale low cost long-courrier de IAG, la maison-mère de British Airways, accentue la pression sur les compagnies françaises déjà mise par la low cost Norwegian. De nombreux observateurs parient sur une consolidation au sein des compagnies françaises (hors Air France).

--- Lire l'article : ici

Pour verrouiller un secteur, l’idéal est d’avoir deux entreprises qui se partagent à peu près équitablement le marché. Dès lors, l’irruption d’un troisième concurrent est compliquée. Lorsque plusieurs petites compagnies essayent de s’établir sur un réseau, la guerre des prix est nécessairement mortifère. Donc, l’idée d’un deuxième pôle aérien français fait sens face à des entrants étrangers bénéficiant d’un avantage certain en termes de coûts.


- 27 novembre 2017 -

PNC Joon : appel à la mobilisation pour le vol inaugural

L’ensemble des syndicats d’hôtesses de l’air et stewards de la compagnie aérienne Joon a appelé à la mobilisation vendredi, jour du vol inaugural de la nouvelle filiale à coûts réduits d’Air France. Le mot de grève n’est pas prononcé.

--- Lire l'article : ici


- 27 novembre 2017 -

Air France, Joon... y aura-il de la grève à Noël ?

Marc Rochet, lors du Congrès EdV plaidait pour une "Air France forte" ! Joon qui doit voir le jour dans quelques jours, filiale d’Air France, risque de souffrir durant l’accouchement…

--- Lire l'article : ici


- 28 novembre 2017 -

Avec Level, IAG prend le contre-pied d’Air France

Level, la filiale low cost long-courrier d'IAG, débarque en force à Orly, avec des vols vers Montréal, New York, la Guadeloupe et la Martinique prévus dès l’été 2018. Contrairement à Joon, la nouvelle compagnie d'Air France, Level se veut une pure low cost.

--- Lire l'article : ici

Level ne cannibalise pas les lignes long-courrier de British Airways ou Iberia d’après le PDG d’IAG. La raison essentielle en est que Level ne dessert aucun hub de ces deux compagnies.
Quel sera le modèle qui s’imposera sur les vols longues distances ? Low cost pur et dur ou Hybride ? Réponse dans dix ans, peut être moins.


- 28 novembre 2017 -

Chez Air France, Joon et HOP! font face à un risque de turbulences sociales

Le SNPL, principal syndicat des pilotes de ligne, pourrait déposer un préavis de grève dans toutes les compagnies face à un litige concernant HOP!, filiale d’Air France. Alors que Joon, la nouvelle compagnie du groupe français, va commencer ses vols vendredi 1er décembre, les hôtesses et stewards d’Air France se mobilisent.

--- Lire l'article : ici


- 29 novembre 2017 -

Air France-KLM mise sur l’Inde pour contrer les compagnies du Golfe

Le groupe dirigé par Jean-Marc Janaillac a annoncé un partenariat avec Jet Airways, la première compagnie indienne.

--- Lire l'article : ici

Les lois indiennes et un contrôle des changes partiel ne favorisent pas les joint-venture, littéralement : "coentreprise sans personnalité juridique". Plusieurs entreprises françaises y ont laissé des plumes telles Renault, Sanofi, Ricard ou Vodafone. On comprend mieux le choix du terme : "accord de coopération étendu" dans lequel, à dessein, l’adjectif étendu se rapporte au mot accord.


- 30 novembre 2017 -

Air France condamnée pour recours au travail dissimulé

La compagnie aérienne se voit reprocher de ne pas avoir vérifié si l’un de ses sous-traitants, une société de sécurité, respectait la législation sociale.

--- Lire l'article : ici

Parfois, il faut savoir se désister d’une instance, voire d’une action.


- 30 novembre 2017 -

Pourquoi Air France n'en a pas fini avec la question des charges

Les syndicats de pilotes d'Air France réclament l'ouverture de négociations salariales, après six ans de gel de la grille des salaires.

--- Lire l'article : ici

Quelques chiffres d’augmentation des grilles et de versement d’intéressement pour le benchmark des rémunérations pilotes :
--- Lufthansa : 8 % de 2012 à 2016 ainsi que 10,7 % de 2016 à 2021. Un mois de salaire par tranche de 5 % de marge de résultat d’exploitation (REX/Chiffre d’affaires), qui devrait générer pour 2017 une prime d’un peu moins de 2 mois de salaire.
--- British Airways : 15,2 % entre 2012 et 2017. Pour 2018, minimum +2,5 %.
--- Delta : +30,9 % entre 2016 et 2019 ! Intéressement : 2 mois de salaire en 2015 pour les résultats 2014, 2,5 mois en 2016 et 2,1 mois en 2017.
--- KLM : rien sur les grilles servant de base aux 14 mois annuels. Intéressement : 1 mois pour 2016, un peu plus de 2 mois pour 2017. Les négociations de leur prochain accord sont en cours.


- 30 novembre 2017 -

Air France lance Joon, sa compagnie à coût réduit

Entre une compagnie low cost et une compagnie classique, Air France KLM proposera les premiers vols de "Joon", la compagnie à coût réduit. Barcelone, Berlin, Lisbonne et Porto seront les premières destinations avant le long-courrier attendu en 2018. Alors que le ciel européen est dominé par les vols low cost, Joon veut se démarquer et séduire une clientèle jeune et connectée.

--- Lire l'article : ici

Pour le reportage audio.


- 1 décembre 2017 -

Joon va-t-elle faire redécoller Air France ?

Air France mise beaucoup sur ce nouveau modèle pour rajeunir son image. Mais tous les experts du secteur, et en premier lieu ses concurrents, ne font pas la même analyse.

--- Lire l'article : ici

Comme pour l’automobile, l’avenir se dessine en hybride. Southwest et easyJet étaient des pures low cost moyen-courriers ; elles montent en gamme pour séduire et conserver une clientèle business, pendant que les compagnies traditionnelles diminuent le niveau de leurs prestations offertes.
La martingale sur long-courrier est plus délicate à définir, car l’ultra low cost est un produit très saisonnier et réservé à quelques destinations très touristiques. D’où la tentation là aussi de l’hybride.


- 4 décembre 2017 -

J'ai testé pour vous le premier vol Joon à destination de Barcelone

Christophe Hardin, expert aérien, a effectué le premier vol Joon entre Paris et Barcelone. Il a pu tester cette nouvelle compagnie qui a pris son envol le 1er décembre 2017. Il nous fait partager son avis sur Joon qui s'élancera sur le long-courrier au printemps 2018.

--- Lire l'article : ici

Trop panégyrique pour un test.
Un comparatif des différentes compagnies présentes sur une liaison Paris-Barcelone très matinale eut été plus intéressante.


Economie

- 20 novembre 2017 -

Pourquoi le futur de l’aviation chinoise est européen

Avec près de 10 millions de vols en 2016, l’aérien est devenu en quelques années un élément clé de l’économie chinoise. Le développement des territoires, les déplacements professionnels et la croissance du tourisme intérieur ont largement contribué à une densification intense du ciel chinois, mais aussi à une progression sensible de la part de touristes chinois en Europe, et particulièrement en France.

--- Lire l'article : ici

La modification récente de l’accord bilatéral sino-français va dans le sens d’un développement important des liaisons directes entre les deux pays. Reste à déterminer qui aura une flotte suffisante pour assurer ces vols.


- 27 novembre 2017 -

Stupéfiant ! ADP augmente ses redevances, Air France ne dit pas "non"

Selon nos informations, lors du vote sur la proposition d'ADP d'augmenter les redevances de 2,12 % l'an prochain, Air France s'est abstenue. L'an dernier, la compagnie aérienne demandait une baisse des redevances sur trois ou quatre ans.

--- Lire l'article : ici

Soit un savant calcul permettra de démontrer que les barèmes de redevances 2018 malgré une augmentation de 2,12 % reviendront moins cher à trafic identique Air France que ceux de 2017, soit il convient au PDG de tirer rapidement les conséquences de ce qui s’avérerait être une terrible bourde.
Certes, Amsterdam, après des années de baisse de ses redevances (-30 %), envisage de les augmenter aussi en 2018.
Rappelons que même sans cette augmentation 2018, Paris (+30 % sur dix ans) est après Londres dans le peloton de tête des aéroports les plus coûteux d’Europe.


- 27 novembre 2017 -

Les pays du Golfe ont déclaré la guerre économique dans les airs à l’Europe

Lorsqu’il est question de la situation économique d’Air France, d’aucuns restent obsédés par des questions de chemise arrachée ou de rémunération prétendument excessive des pilotes. Pendant ce temps, un enjeu réel, sérieux et grave reste à peu près occulté : au ciel sinon sur terre, les pays du Golfe ont déclaré la guerre économique à l’Europe. C’est la conclusion qui s’impose à quiconque examine leur attitude sur le marché du transport aérien européen. Les Emirats arabes unis et le Qatar appliquent en effet depuis au moins une décennie une stratégie méthodique de pillage de ce marché.

--- Lire l'article : ici

La situation périlleuse des compagnies aériennes européennes symbolise la vanité et les œillères des autorités de Bruxelles lorsqu’il s’agit d’analyser la concurrence mondiale pour en tirer les conclusions indispensables. Jamais une entreprise privée ne sera capable de tenir tête à une entreprise subventionnée par son gouvernement.


- 28 novembre 2017 -

Airbus : Eric Schulz, nouveau directeur commercial

Airbus a annoncé la nomination d'Eric Schulz, 54 ans,actuel responsable des avions civils chez Rolls-Royce, comme nouveau directeur commercial pour succéder à John Leahy. Airbus a indiqué dans un communiqué qu'il rejoindrait ses rangs fin janvier 2018. John Leahy, chez Airbus depuis 1985, restera quelques mois à ses côtés pour une période de transition.


- 4 décembre 2017 -

L'UE va autoriser easyJet à racheter des actifs d'Air Berlin

La compagnie aérienne à bas coûts easyJet devrait obtenir le feu vert sans condition des autorités européennes au rachat de certains actifs d‘Air Berlin.

--- Lire l'article : ici


- 4 décembre 2017 -

La première compagnie européenne 5 étoiles est...

Transport aérienL'organisme britannique indépendant Skytrax publie un classement très suivi dans la profession.

--- Lire l'article : ici

Le Top 20 Skytrax est composé de :
1. Qatar Airways,
2. Singapore Airlines,
3. ANA,
4. Emirates,
5. Cathay Pacific,
6. Eva Air,
7. Lufthansa,
8. Etihad,
9. Hainan Airlines,
10. Garuda,
11. Thaï,
12. Turkish,
13. Virgin Australia,
14. Swiss,
15. Qantas,
16. Japan,
17. Austrian,
18. Air France,
19. Air New Zaeland,
20. Asiana….
KLM est 22ème et Delta 32ème.


- 5 décembre 2017 -

Le transport aérien reste sur la voie du profit

Le bénéfice de l'industrie du transport aérien mondial devrait gonfler de 11 % en 2018 pour atteindre 38,4 milliards de dollars contre 34,5 milliards prévus en 2017, selon l'IATA.

--- Lire l'article : ici


- 5 décembre 2017 -

Air France-KLM, Lufthansa, IAG... les compagnies aériennes européennes sont sur un nuage (IATA)

En 2018, les bénéfices des compagnies européennes devraient augmenter de 17 % selon IATA. Elles sont ainsi les seules à observer en 2017 une hausse de leurs profits, alors que les compagnies américaines et de la zone Asie-Pacifique constatent respectivement une baisse et une quasi-stagnation de leurs bénéfices.

--- Lire l'article : ici

IATA est bien subitement optimiste après toutes ces années fragiles. De plus les 34,5 milliards de dollars de bénéfice net générés en 2017 par l’activité dans le monde ne représentent en fait que 8,6 dollars de profit par passager transporté.


Low cost

- 22 novembre 2017 -

Série noire pour les compagnies low cost historiques

easyJet a annoncé un recul de 30 % de son résultat net, en raison du Brexit et de l’intérêt porté par les companies régulières au moyen-courrier. Ryanair est aussi en difficulté.

--- Lire l'article : ici

easyJet n’a pas de problème de fuite de ses pilotes même si leurs contrats de travail (ils sont tous salariés) sont différents selon les bases d’affectation. Par contre la concurrence en Europe est très vive entre de nombreuses compagnies low cost.
Dès lors, easyJet tente de se relancer en améliorant son produit, suivant en cela l’exemple de Southwest aux Etats-Unis. Seulement, aux Etats Unis, Southwest n’a pas de concurrents low cost, uniquement les quatre grandes compagnies traditionnelles, puisque Jet Blue, trois fois plus petite est basée sur la côte Est.
Ce gentleman agreement à six permet d’éviter un dumping préjudiciable à toutes les compagnies mais rallonge les temps de trajet pour les passagers qui n’ont pas la chance d’habiter à côté d’un de leurs hubs car une escale intermédiaire s’avére obligatoire.


- 25 novembre 2017 -

Ryanair cherche 200 ingénieurs de haut vol

La compagnie aérienne low cost Ryanair va créer 200 nouveaux postes d’ingénieurs en Europe, afin d’accompagner la livraison de 50 nouveaux avions au cours des 12 prochains mois.

--- Lire l'article : ici

Plus une offre d’emploi (à quelles conditions ?) qu’un article de presse.


- 26 novembre 2017 -

Ryanair met la pression sur les PNC qui ne vendent pas assez de snacks

Les ventes à bord constituent une source de revenus juteuse pour les low cost. Et selon La Libre Belgique, Ryanair n’hésiterait pas à sanctionner les hôtesses et stewards qui ne vendent pas assez de snacks, parfums ou encore cartes à gratter pendant les vols.

--- Lire l'article : ici

Les passagers habituels des compagnies low cost; au premier rang desquelles Ryanair, en ont peut-être assez d’acheter toujours les mêmes sandwichs quelconques et les tickets de tombola rarement gagnants. Dès lors, ils voyagent avec leur pitance plutôt que d’engraisser les transporteurs qui facturent plus cher les suppléments que le billet d’avion. Alors, c’est forcément de la faute des PNC pas assez commercialement agressifs.


- 28 novembre 2017 -

L’avenir de l’aéroport sans Ryanair

Face aux difficultés financières du syndicat mixte qui gère l’aéroport international de Tours Val de Loire (Smadait) qui annonce un manque de recettes de 891 267 euros, la métropole lui accorde une avance de trésorerie de 300 000 euros "remboursable au plus tard au 31 décembre 2019". Une décision qui a fait réagir Emmanuel Denis, élu écologiste de Tours : "Nous savons que cette avance ne sera jamais remboursée, de ce fait, nous augmentons la subvention annuelle à l’aéroport. L’attractivité de Ryanair a été remise en cause par des études. Depuis deux ans, nous demandons un vrai débat, nous augmentons notre subvention sans véritable stratégie."

--- Lire l'article : ici

Tours va s’ajouter à la liste des aéroports exsangues suite au passage éphémère mais coûteux du vampire irlandais. De fait, ce sont tous les contribuables, voyageurs aériens ou non, de l’agglomération qui vont payer les sommes léonines fixées par contrat.


- 4 décembre 2017 -

Ryanair : la hausse du trafic passagers ralentit

La compagnie aérienne à bas coût Ryanair a annoncé une hausse modeste de 6 % de son trafic de passagers en novembre sur un an, soit la plus faible croissance mensuelle en trois ans sur fond de crise des annulations de vols.

--- Lire l'article : ici


- 4 décembre 2017 -

Vols annulés en Italie : Ryanair risque jusqu'à cinq millions d'euros d'amende

Elle risque de se faire taper sur les doigts. La compagnie aérienne irlandaise Ryanair risque jusqu’à cinq millions d’euros d’amende pour ne pas avoir correctement informé ses clients italiens de leurs droits après ses nombreuses annulations de vols.

--- Lire l'article : ici

5 millions d’amende, c’est finalement assez peu, une fois ramené au nombre de passagers italiens abandonnés.


L'action Air France - KLM

La chute impressionnante de notre action, après la présentation par Frédéric Gagey des résultats du troisième trimestre, a enfin été enrayée.

L’action a trouvé un point d’appui au alentour des 11 euros et a repris depuis une pente légèrement ascendante.

Notons que les annonces d’augmentations de tarif de la part d’ADP et les revendications de salaires des pilotes pèseront probablement sur nos coûts futurs et réduiront encore un peu nos marges déjà faibles.

Je remarque également que notre directeur général a promptement réagi aux demandes d’augmentation de salaires des pilotes, alors que la compagnie Air France ne s’est pas opposée aux demandes d’augmentation de tarifs des redevances d’ADP.

Il semblerait qu’il soit plus facile pour nos dirigeants de s’opposer aux demandes de leurs salariés, qu’aux demandes de l’actionnaire qui les nomme...

Les cours du brut :

Les cours de l'or noir (Brent) se maintiennent au-dessus des 60 dollars le baril. Nos couvertures jouent leur rôle et nous protègent.

Agenda :

Le 8 décembre 2017 : Publication des chiffres de l’évolution de l’activité du mois de novembre.

Les informations de cette rubrique ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter des actions Air France-KLM.

Publications électroniques
Relire le e-Courrier #68
Relire le e-Courrier #69
Relire le e-Courrier #70
Relire le e-Courrier #71
Relire le e-Courrier #72

Publications papier
Relire le Courrier #1 Relire le Courrier #2 Relire le Courrier #3
Relire le Courrier #4 Relire le Courrier #5 Relire le Courrier #6
Relire le Courrier #7 Relire le Courrier #8 Relire le Courrier #9
Relire le Courrier #10 Relire le Courrier #11 Relire le Courrier #12
Relire le Courrier #13

Contact - Désinscription