Si vous l'appréciez,
n'hésitez pas à diffuser
et à faire connaître cette newsletter

--- Télécharger le e-Courrier en version PDF : ici

Billet d'humeur

Humeurs changeantes

Bonne humeur

Changement de braquet capitalistique et résultats semestriels de bonne facture au niveau du groupe Air France-KLM ont été annoncés concomitamment.

La fusion des deux joint-venture Atlantique Nord dans lesquelles Delta est présente s'avère indéniablement une bonne nouvelle quant à la présence d'Air France-KLM sur ce faisceau de routes ajoutant à son portefeuille les lignes de Virgin entre Londres Heathrow et de nombreuses destinations américaines.

Il conviendra toutefois de scruter les nouveaux équilibres en termes de trafics opérés par les différents partenaires.

Le partenariat renforcé avec China Eastern (très présente à Shangaï) pose plus de questions. D'une part, il risque de nuire à notre partenariat avec China Southern (hub de Canton). D'autre part, ces compagnies étant contrôlées par le gouvernement chinois, on peut s'interroger sur ses arbitrages conduisant éventuellement à intégrer une compagnie chinoise dans chaque alliance occidentale. De plus, les affectations de créneaux sur le nouvel aéroport de Pékin en construction situé bien plus loin de la ville que l'actuel seront également décidées au niveau étatique et notre groupe devra suivre China Eastern quelle que soit son affectation. Enfin, l'accord bilatéral Chine-France a triplé le nombre de vols potentiels entre les deux pays et seules les compagnies chinoises ont les capacités nécessaires. Ainsi, le risque d'une joint venture très déséquilibrée en heures de vols et en SKO n'est pas négligeable ; d'autant qu'aucune protection spécifique n'existe plus, hormis un équilibre global au niveau du réseau mondial d'Air France.

Les résultats semestriels sont meilleurs qu'espérés tant par le management que par les analystes. La recette unitaire a progressé et les remplissages également. Certes, le déséquilibre classique de marge bénéficiaire entre Air France et KLM perdure, voire s'amplifie. Il en est de même vis-à-vis des autres compagnies, qu'elles soient classiques, low cost ou du Golfe persique. Mais l'annonce, par le gouvernement français, de la tenue en 2018 d'Assises du Transport Aérien se penchant sur les causes profondes de ce hiatus permet de formuler l'espoir que celui-ci pour le moins se réduise rendant la concurrence moins faussée.

On observera toutefois que ces annonces simultanées n'ont pas, loin s'en faut, provoqué d'engouement chez les investisseurs. Le timing des annonces, qui plus est au cœur de la torpeur estivale, aurait pu être plus progressif en engrangeant d'abord la hausse des résultats sachant que les augmentations de capital, fussent-elles stratégiques et porteuses d'espoir de valeur sont très souvent analysées en première intention comme une dilution des actionnaires existants, synonyme de baisse du cours.

Humeur dubitative

"Joon" : un nom de compagnie aérienne qui n'évoque d'aucune façon le voyage aérien et un logo entièrement bleu.

Certes, l'accent censé rappeler l'appartenance au groupe (seuls les spécialistes le savent) a été conservé sur le fuselage mais pas sur la dérive, partie pourtant la plus visible dans les aérogares puisque les passerelles masquent les inscriptions latérales.

Dommage que cet accent ne soit pas rouge, au moins visuellement, on aurait pu se souvenir ainsi qu'il s'agit d'une filiale d'Air France censée commercialiser les billets et les correspondances.

Alors qu'à l'origine Joon avait pour objet, à grand renfort de communication managériale, de baisser (un peu) les coûts pour rendre équilibrées, voire positives, certaines lignes à l'origine non rentables, le nouveau positionnement vise les "millenials" et efface sa parenté même lointaine.

L'accroche commerciale "initiatique" favorise les 18-35 ans. Pourquoi pas ? Voici quelques réactions à chaud d'un "millennial" :

- Je reste une peu circonspect ! Pas pour le changement que cela représente. Je comprends d'ailleurs bien où ils veulent aller !

Mais :

- Le mot Joon ne m'évoque rien. Au mieux un mix de djeun et de join ou june...

- Si les deux OO veulent rappeler les langages de l'internet (Yahoo!, Kelkoo, Wanadoo) alors c'est déjà has been...

- Le plan "com" est très (trop) axé sur la cible des "millenials", les jeunes actifs et connectés. Quand on cherche ostensiblement à me cibler, j'ai l'impression d'être un pigeon. Je préfère donc m'approprier une marque, pas qu'on me l'impose. Sinon j'ai l'impression de vieux qui cherchent à faire jeune...

- A trop parler de "connectés" j'ai peur que le contrat que passe la marque avec le client se confronte, du moins au départ, avec la modernité des avions et du produit.

- Ensuite, et là c'est plus politique, le fait d'avoir beaucoup éloigné les deux marques Air France et Joon risque de ne pas rendre aussi facile que cela le déploiement de cette marque au-delà de l'objectif initial. Joon sera-t-elle cohérente sur un marché mixte business-loisir qui regroupe les lignes les moins rentables actuelles ? Pas sûr !

- J'aurais aimé un nom plus trendy chic que "internet".

Un nom plus à même de rappeler les valeurs actuelles d'Air France afin d'être plus souple dans l'avenir...

De fait le marketing est vraiment une science mystérieuse. D'ailleurs, France Télécom a bien réussi sa mue digitale en devenant Orange et sa filiale low cost... Sosh.

Louis Jobard
Pilote Administrateur Air France - KLM


Air France

- 17 juillet 2017 -

Avec sa nouvelle compagnie Boost, Air France part avec une longueur de retard dans la guerre des prix du long-courrier

L'équation n'est sans doute pas insoluble, mais elle s'annonce très compliquée.

--- Lire l'article : ici

Pour résoudre une équation, il faut avoir les bonnes données. Ce n'est manifestement pas le cas de l'auteur quand il compare, une fois encore à charge, les salaires.


- 20 juillet 2017 -

Cinq questions sur Joon, la compagnie à coûts réduits d'Air France

Les pilotes d'Air France ont approuvé par référendum le projet de création d'une nouvelle compagnie à bas coûts. Joon devrait être lancée dès l'automne 2017 sur les vols moyen-courriers.

--- Lire l'article : ici


- 20 juillet 2017 -

"Joon", la nouvelle compagnie d'Air France dédiée aux "millennials"

La compagnie à coûts réduits d'Air France s'appelle "Joon", un terme à la consonance anglo-saxonne phonétiquement proche de "jeune" en français. L'offre et les tarifs seront annoncés à la fin du mois de septembre et cibleront les 18-35 ans.

--- Lire l'article : ici


- 20 juillet 2017 -

HOP! : le SNPL menace d'une nouvelle grève

Alors qu'une première grève de six jours vient de se terminer chez les pilotes de HOP!, le syndicat majoritaire, le SNPL, menace déjà de déposer un nouveau préavis, si la direction ne fait pas d'efforts en son sens. Les syndicats se réuniront le 26 juillet prochain pour prendre une décision quant à la suite du mouvement.

--- Lire l'article : ici


- 21 juillet 2017 -

Air France-KLM : un rapport interne plombe l'ambiance

Un document interne à l'entreprise affirme que la différence culturelle entre Air France et KLM et l'incapacité des deux entités à se comprendre est telle que l'entreprise pourrait devenir impossible à diriger.

--- Lire l'article : ici

Cette étude interne basée sur des questionnaires, dont on peut dire que les conclusions n'ont jusqu'ici pas transpiré en France, fait les choux gras de la presse néerlandaise depuis plusieurs jours, les fuites détaillées ayant été dignes d'une plomberie obsolète. Pas facile d'harmoniser la gestion de deux entités "fusionnées" mais indépendantes d'esprit.


- 23 juillet 2017 -

Avec Joon, Air France parie sur les jeunes

Des lunettes 3D devraient être proposées aux passagers de Joon, la nouvelle compagnie lancée à l’automne par Air France.

--- Lire l'article : ici


- 24 juillet 2017 -

HOP! : les syndicats taclés sur la fatigue

La direction de la compagnie aérienne HOP! juge irresponsable l’utilisation de la fatigue des pilotes, et donc de la sécurité des vols, pour obtenir gain de cause sur des revendications salariales. Un nouveau préavis de grève pourrait être annoncé mercredi.

--- Lire l'article : ici

Le directeur général vient d'être remplacé. Serait-ce une conséquence du suivi de la grève des pilotes ?


- 24 juillet 2017 -

Air France tâtonne avec sa nouvelle compagnie Joon

Positionnement, présence sur le web, programme de vols... La nouvelle entité du groupe Air France cherche son modèle.

--- Lire l'article : ici

Joon était présentée comme l'outil pour baisser (un peu) les coûts et donc pour rendre équilibrées, voire positives, certaines lignes durablement déficitaires. Dont acte.
Mais aujourd'hui, quelle est l'adéquation entre une destination non rentable et l'âge des passagers ? Il ne faudrait pas que les plus de 35 ans soient rebutés à l'idée de voyager avec Joon, car les coûts au SKO seraient certes diminués mais la recette s'effondrerait avec des avions à moitié vides.


- 25 juillet 2017 -

La compagnie Joon, nouveau sujet de discorde entre Air France et KLM

Le président du comité d'entreprise de la compagnie néerlandaise a affirmé que la création de Joon, la filiale à coûts réduits d'Air France, pourrait "porter préjudice" à KLM.

--- Lire l'article : ici

Finalement, le protectionnisme existerait encore en Europe...


- 25 juillet 2017 -

KLM et Air France s'opposent au sujet de l'IT

Des discussions quant à la gestion des services IT entraînent pas mal de perturbations à la tête d'Air France et de KLM. Les Pays-Bas ne veulent en effet pas se départir de certaines activités au grand désappointement des Français.

--- Lire l'article : ici


- 25 juillet 2017 -

Accord unanime pour les hôtesses et stewards

Le texte encadrant pour cinq ans les conditions d'emploi et d'exercices des hôtesses et stewards a été accepté par l'ensemble des syndicats.

--- Lire l'article : ici

La garantie de l'emploi PNC n'est pas avérée puisque l'accord mentionne un simple objectif d'embauche de 500 PNC sur 5 ans, nombre bien inférieur au remplacement des départs naturels.


- 26 juillet 2017 -

Paris-CDG : les employés d'Air France appelés à la grève du 29 juillet au 6 août 2017

Le personnel d'Air France à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle est appelé à se mettre en grève du 29 juillet au 6 août 2017 par Force Ouvrière.

--- Lire l'article : ici

Que ce soit à Amsterdam ou à Paris, les différentes mesures de sûreté entraînent des attentes interminables, en particulier parce que ni les dispositifs ni les personnels n'ont été dimensionnés en adéquation avec l'afflux des voyageurs.
Ainsi, à Schipol, récemment, KLM demandait à ses passagers d'arriver au moins trois heures avant à l'aéroport. Situation similaire dans les aéroports parisiens. Dès lors, les passagers excédés, faisant un amalgame inconscient entre la sûreté organisée par les services officiels et la pénibilité de leur début de voyage, se défoulent sur les personnels front line de leur compagnie aérienne aux comptoirs ou à bord.


- 28 juillet 2017 -

Le sauvetage déguisé d’Air France

En faisant entrer à son capital les compagnies Delta et China Eastern, le groupe français réalise une indispensable augmentation de capital. Un premier pas vers un inévitable rapprochement.

--- Lire l'article : ici

Entre le rachat en bourse de 20 % d'IAG (holding détenant British Airways, Iberia, Vueling et Level) par le Qatar, qui ne rapporte pas une GB£ aux compagnies du groupe IAG et le mécanisme d'intégration, de développement potentiel et de financement initié par Air France, il n'y a pas photo, même si pour le moment, les actionnaires n'ont pas vraiment été convaincus.


- 28 juillet 2017 -

La nouvelle compagnie Joon commencera par desservir Barcelone

La nouvelle marque dédiée aux Millennials commencera par desservir Barcelone, Lisbonne, Porto et Berlin. L’ensemble du groupe Air France-KLM a vu ses résultats s’améliorer au premier semestre.

--- Lire l'article : ici

Les Français mineurs ou qui approchent la quarantaine ne doivent pas suffisamment apprécier ces quatre villes puisque Joon devient le véhicule privilégié pour les desservir. Quant aux habitants originaires de ces régions, si personne ne leur explique que Joon sert aussi et surtout d'apport au hub long-courrier d'Air France, ils iront à la concurrence (Level ou Iberia à Barcelone, TAP à Lisbonne ou Porto, Germanwings donc Lufthansa à Berlin).


- 29 juillet 2017 -

Que vont changer les nouveaux accords ?

Air France-KLM a annoncé plusieurs opérations capitalistiques. De nouveaux accords commerciaux ont aussi été noués. Etat des lieux pour les compagnies, mais aussi pour les passagers.

--- Lire l'article : ici

Article précis. Toutefois, ce n'est pas la baisse du prix du pétrole qui a gonflé les résultats en comparaison de 2016, puisque le pétrole était à peu près au même prix (hors couverture) ; c'est le retour de clients qui avaient abandonné leur idée de voyager en Europe et l'augmentation de la recette unitaire.


- 31 juillet 2017 -

Préavis de grève du 9 au 12 septembre

Le SPAF, deuxième syndicat de pilotes à Air France, a déposé un appel à la grève du 9 au 12 septembre inclus. Le but : lutter contre la politique salariale de l'entreprise et la perte de jours de repos.

--- Lire l'article : ici

Une des revendications du SPAF est la non-suppression d'un jour de repos mensuel pour les pilotes moyen-courrier, mesure faisant partie des gains de productivité de l'accord Trust Together, signé par le SNPL. Même si les deux syndicats dénoncent, à juste titre le blocage des grilles de salaires depuis de nombreuses années, il sera dès lors compliqué d'envisager une plateforme de revendications communes.


- 1 août 2017 -

Venezuela : Air France suspend ses vols, des touristes piégés

Air France a suspendu ses vols pour Caracas à cause du chaos qui règne au Venezuela. Des milliers de touristes sont bloqués dans le pays.

--- Lire l'article : ici

Quand on est journaliste, donc en principe au fait des informations et de la situation intérieure des pays, il est pour le moins paradoxal de se rendre avec famille et enfants faire du tourisme dans un pays en proie à un début d'insurrection, situation électorale à risque connue depuis des mois, puis de se plaindre parce que la compagnie fait preuve de prudence.


Economie

- 19 juillet 2017 -

La coalition anti-Qatar semble adoucir sa position

L’Arabie Saoudite et ses alliés ne défendent plus une liste détaillée de concessions humiliantes pour Doha.

--- Lire l'article : ici

Dommage, au moment où les tarifs des billets asiatiques commencent à reprendre de la hauteur.


- 20 juillet 2017 -

Renforcement des mesures concernant les ordinateurs portables en cabine

Les 180 compagnies aériennes qui desservent les Etats-Unis ont toutes mis en place les mesures de sécurité nécessaires pour échapper à l'interdiction d'emporter les ordintateurs portables en cabine, a indiqué jeudi le ministère américain de la sécurité intérieure. David Lapan, le porte-parole du ministère, a expliqué qu'à compter de minuit mercredi toutes les compagnies aériennes et les 280 aéroports d'où partent des vols directs vers les Etats-Unis, avaient exécuté la première phases de ces nouvelles mesures de sécurité draconiennes, présentées le 28 juin par les autorités américaines.

--- Lire l'article : ici


- 20 juillet 2017 -

easyJet obtient son certificat de transporteur aérien en Autriche

easyJet a annoncé jeudi avoir obtenu son certificat de transporteur aérien en Autriche, garantissant l'établissement de sa nouvelle filiale à Vienne qui lui permettra de voler à travers l'Europe et en domestique au sein de l'Union européenne après le Brexit.

--- Lire l'article : ici

Le Brexit entraîne un mouvement de "Sauve qui peut" vers l'Europe pour les entreprises britanniques qui profitaient du système. Curieusement, madame McCall, auréolée de nombreux succès dont sa décoration de la Légion d'Honneur pour avoir taillé (en Airbus tout de même) des croupières à Air France sur moyen Courrier, quitte la barque au moment de ce transfert autrichien.



- 24 juillet 2017 -

easyJet veut recruter 1 200 personnes

easyJet a annoncé le lancement d'un plan de recrutement de 1 200 personnels navigants commerciaux pour anticiper la croissance du groupe, sans préciser les pays d'affectation.

--- Lire l'article : ici

Finalement le Brexit n'inquiète pas tant que cela easyJet puisque les embauches continuent au sein de l'entité anglaise, même si les bases d'affectation ne sont pas précisées aux candidats.


- 25 juillet 2017 -

Dassault Systèmes signe avec Boeing le "plus important contrat de son histoire"

Il s'agit du contrat "le plus important de son histoire". L'éditeur français de logiciels industriels  Dassault Systèmes a annoncé avoir conclu un accord avec Boeing afin de moderniser l'ensemble de la chaîne de production de l'avionneur américain.

--- Lire l'article : ici

Etonnant qu'un géant comme Boeing n'ait pas déjà créé en interne ce type de logiciel. Félicitations au "Petit Poucet" français qui impose ici sa R&D de pointe. Mutisme du côté d'Airbus, malgré la saga des câbles électriques trop courts pour assembler les différentes parties des A380 au début de sa carrière.


- 25 juillet 2017 -

Quelque 637 000 pilotes à recruter d'ici à 2036

Boeing a indiqué mardi que des centaines de milliers de personnes devraient être formées dans les 20 ans pour gérer la hausse du trafic aérien.

--- Lire l'article : ici

La pénurie pointe son nez et, par voie de conséquence, également le lobbying pour prolonger l'âge limite d'activité internationale des pilotes de ligne au delà de 65 ans.


- 1 août 2017 -

Crise du Golfe : le Qatar dépose une plainte à l'OMC contre ses voisins

Doha accuse les trois pays du Golfe à l'origine du blocus de violer des "lois et conventions fondamentales du commerce international". La diplomatie qatarie s'active à Genève, son représentant ayant rencontré plusieurs dirigeants d'organisations internationales.

--- Lire l'article : ici

Le Qatar appelle l'OMC à l'aide quand cela l'arrange. Rappelons que les compagnies du Golfe sont farouchement opposées à l'intégration du transport aérien dans le scope de l'OMC, préférant les salons feutrés de IATA et la prudence diplomatique de l'OACI.


Low cost

- 21 juillet 2017 -

Ryanair pourrait ne plus voler en Grande-Bretagne

La compagnie irlandaise low cost arrêtera ses vols de et vers la Grande-Bretagne si cette dernière ne devait plus bénéficier de l’accord du ciel unique européen à l’issue des négociations sur le Brexit. Sa liaison entre Luxembourg et Londres-Stansted est donc menacée.

--- Lire l'article : ici

Le chantage commence. "Brexit" ne signifie pas fermeture de l'espace aérien. Simplement, si la Commission Européenne ne baisse pas pavillon, des accords équitables de desserte des aéroports devront être négociés et les flibustiers ne pourront pas s'en affranchir.


- 22 juillet 2017 -

Ryanair, Volotea, Vueling... Les vols low cost boostent le tourisme breton

Les compagnies à bas coûts s'implantent toujours davantage en Bretagne. Si les locaux sont les premiers à en profiter, elles drainent un nombre croissant de touristes étrangers dans la région.

--- Lire l'article : ici

Comme d'habitude, les contribuables locaux (ici les Bretons) paieront indirectement les subventions indissociables de la plupart des lignes low cost.


- 23 juillet 2017 -

Commission européenne : près de 200 plaintes déposées contre Ryanair !

D'après l'APNA, entre 150 et 200 plaintes auraient été déposées à la Commission européenne depuis 2009, concernant les aides supposément illégales données par des aéroports à Ryanair. Actuellement, 6 dossiers sont en cours de traitement à Bruxelles, et 3 concernent des aéroports français : Carcassonne, La Rochelle et Beauvais-Tillé.

--- Lire l'article : ici

La taxe de Sûreté et les redevances aériennes font l'objet de tarifs fixés et soumis à la comptabilité publique. Qui donc finance ces réductions de tarifs accordées à Ryanair de façon discriminatoire pour que l'obole soit versée intégralement aux services de l'Etat ? Les autres compagnies seraient en droit d'exiger les mêmes.


- 23 juillet 2017 -

Norwegian... les Vikings ont-ils mangé leur pain blanc ?

A chaque cloche, son son ! Ainsi, dans la publication de ses comptes du second semestre, Norwegian, dans son commentaire, ne constate qu’une légère baisse de son résultat, dû "à la hausse du carburant et à la taxe passagers en Norvège"…

--- Lire l'article : ici


- 24 juillet 2017 -

Ryanair : le bénéfice trimestriel s’envole de 55 %

Le bénéfice de Ryanair a augmenté de 55 % au premier trimestre de l’exercice en cours (avril-juin), atteignant 397 millions d’euros. Mais les incertitudes sur le Brexit continuent de préoccuper la low cost irlandaise qui envisage de déménager ses avions basés au Royaume-Uni vers l’Europe continentale si un nouvel accord aérien n’est pas conclu d’ici l’automne 2018.

--- Lire l'article : ici

Avec un prix moyen de 40 euros le billet, l'activité de transporteur aérien ne peut pas être bénéficiaire à hauteur de 21 % du chiffre d'affaires sans ajouter des recettes annexes, certaines connues comme les ventes à bord et les packages, d'autres cachées telles les subventions, discounts et autres contrats léonins accordés par les petits aéroports souhaitant être desservis.


- 24 juillet 2017 -

Ryanair veut encore casser les prix

Ryanair, la compagnie à bas coûts veut baisser les prix de ses billets d'ici la fin de l'année. Une annonce qui pourrait mettre en difficulté les autres compagnies aériennes.

--- Lire l'article : ici

Pourquoi encaisser des billets d'avion puisque d'autres ressources permettraient, s'il l'emporte, à Ryanair de financer son offre d'achat sur Alitalia ?


- 24 juillet 2017 -

Air France-KLM : Ryanair a lancé une offre non-contraignante sur Alitalia

Ryanair a lancé une offre non-contraignante sur Alitalia et dit qu'elle ne la maintiendrait que sous réserve d'une restructuration du transporteur en grande difficulté et d'une rupture de ses liens avec l'Etat italien.

--- Lire l'article : ici

A minima, en déposant une offre non contraignante, Ryanair s'assure un accès aux informations techniques et financières divulguées seulement aux repreneurs potentiels.


L'action Air France - KLM

Pour reprendre un mot que j’ai employé dans le billet de bonne humeur ci-dessus : "Dubitatif", tel a été le sentiment du marché, vis-à-vis de l’action Air France-KLM...

Après avoir marqué un plus haut à 13,71 euros le 17 juillet, jour de l’annonce des résultats de la consultation des pilotes sur le projet "BOOST", après nous avoir surpris, voire bluffés, par la vigueur de sa hausse, l’action Air France-KLM a lourdement corrigé une première fois le 20 juillet à l’annonce par Franck Terner du lancement de la nouvelle compagnie "Joon". Puis une seconde fois, le 28 juillet, à l’annonce de l’augmentation de capital réservée à Delta et China Eastern.

L’augmentation de capital réservée signifie DILUTION des anciens actionnaires. Pour utiliser une image, il y a plus de convives autour du "futur" gâteau, et en même temps (sic), il y a bien longtemps que les actionnaires de notre groupe n’ont pas croqué de dividendes...

Les cours du brut :

Les cours de l'or noir, sont toujours à la peine, malgré les efforts des pays producteurs pour les faire remonter.

Et si les cours s’installaient durablement autour des 50 dollars le baril ?

Agenda :

Le 8 août 2017 : Publication des chiffres de l’évolution de l’activité du mois de juillet.

Les informations de cette rubrique ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter des actions Air France-KLM.

Publications électroniques
Relire le e-Courrier #63
Relire le e-Courrier #64
Relire le e-Courrier #65
Relire le e-Courrier #66
Relire le e-Courrier #67

Publications papier
Relire le Courrier #1 Relire le Courrier #2 Relire le Courrier #3
Relire le Courrier #4 Relire le Courrier #5 Relire le Courrier #6
Relire le Courrier #7 Relire le Courrier #8 Relire le Courrier #9
Relire le Courrier #10 Relire le Courrier #11 Relire le Courrier #12

Contact - Désinscription